Sélectionner une page

Le yoga fait partie des disciplines sportives procurant bien-être à l’être humain. Il s’agit d’une activité physique et spirituelle très appréciée pour ses nombreux effets bénéfiques sur la santé. Au fil du temps, cette pratique se réinvente sans cesse et se décline en des formes différentes. L’une d’entre elles, le yoga des hormones, se répand de plus en plus à travers l’Europe et le monde entier. On vous en dit plus.

Qu’est-ce que le yoga des hormones ?

Comme son nom l’indique, le yoga des hormones est une pratique qui exerce une influence positive sur le système hormonal.

Quelle est l’origine de yoga des hormones ?

Aussi appelé yoga de la femme, le yoga hormonal a été créé dans les années 90 avec la Brésilienne Dinah Rodrigues. Tout a commencé avec une simple consultation gynécologique après laquelle la femme alors âgée de 63 ans avait été félicitée pour son excellent état de santé.

À l’époque, Dinah avait une pratique personnelle de yoga qui lui assurait un taux exceptionnel d’hormones malgré son âge avancé. Ayant réalisé les effets positifs de cette activité, elle décida d’allier ses connaissances avec celles de son médecin pour concevoir une nouvelle forme de yoga tournée vers la production des hormones et leur régulation.

De quoi s’agit-il concrètement ?

Le yoga de la femme est une forme dynamique de yoga centrée sur l’amélioration et le renforcement du système hormonal. Il se compose d’exercices et d’enchaînements rigoureux et précis compilés par Dinah. La majorité des mouvements s’accompagne de respirations abdominales (respirations bastrika) et de visualisation.

Dans l’ensemble, les techniques du yoga hormonal constituent une adaptation des exercices de Hatha Yoga et de Kundalini Yoga associée à une technique tibétaine de circulation de l’énergie. La pratique de cette forme de yoga permet de compresser, d’étirer et de visualiser tour à tour les glandes endocrines : ovaires, thyroïde et parathyroïde, glandes surrénales et hypophyse. En conséquence, ces différents enchaînements permettent de réactiver la production des hormones et de réduire le stress.

À qui s’adresse cette forme de yoga dynamique ?

À la base, le yoga des hormones a été conçu pour aider et soulager les femmes souffrant des effets de la ménopause. Avec le temps, cette pratique s’est répandue à d’autres problèmes endocriniens tels que l’infertilité, les règles douloureuses ou irrégulières, la ménopause précoce, les petits fibromes, l’endométriose (seulement de niveau 1 et 2), etc.

Le yoga hormonal s’adresse donc principalement aux femmes ayant des problèmes hormonaux. Toutefois, vous pouvez également le pratiquer pour maintenir une bonne forme, d’autant plus que les hormones sont à la base du bon fonctionnement de votre organisme. Il faut quand même noter que le yoga de la femme n’est pas conseillé dans le traitement de tous les maux endocriniens.

Cette forme d’exercices peut également être pratiquée par les hommes.

Quelles sont les vertus du yoga hormonal ?

Le yoga de la femme est efficace dans le traitement de plusieurs pathologies. Il agit sur :

  • les règles douloureuses ;
  • les cycles irréguliers ;
  • l’aménorrhée ;
  • les ovaires polykystiques ;
  • les petits fibromes ;
  • les symptômes de la ménopause;
  • l’infertilité inexpliquée ;
  • le syndrome du canal carpien, etc.

Comme mentionné plus haut, le yoga de la femme vise à booster et à équilibrer la production d’hormones grâce à des enchaînements d’exercices et de respiration. Cette pratique assure donc la réactivation des glandes endocrines et permet de réduire l’apparition des crampes menstruelles.

Chez les femmes ménopausées (précoces ou pas), ce yoga thérapeutique élimine les bouffées de chaleur au bout de deux mois de pratique. Il soulage également la sécheresse de la peau et des muqueuses, les tendances dépressives, l’insomnie, les migraines, l’arthrose et les tendinites.

Le yoga de la femme présente également des effets positifs pour votre physique. Comme toute autre forme de yoga, il permet d’entretenir la souplesse des articulations et les muscles. Il vous aide également à améliorer la qualité de votre peau et à prévenir les fuites urinaires. Vous vous sentirez donc plus à l’aise et plus vivant.

D’un autre côté, cette pratique possède un grand pouvoir psychologique. En effet, il permet de lutter contre la dépression et de nettoyer les expériences douloureuses du passé qui bloquent votre subconscient. Vous pourrez alors avoir un meilleur contrôle de vos émotions.

Comment pratiquer le yoga hormonal ?

Le yoga des hormones constitue une combinaison spéciale de postures dynamiques, d’exercices de respiration et d’une technique de circulation de l’énergie. Loin d’être un traitement médical, c’est une pratique qui travaille avec le corps plutôt que de dissimuler ses dysfonctionnements.

Pour un début, vous pouvez vous rendre dans une salle de yoga ou louer les services d’une enseignante formée par Dinah. Cela vous permettra de mieux apprendre les enchaînements qui composent le yoga des hormones. À défaut, vous pouvez également faire vos séances à domicile, avec ou sans un coach. Dans ce dernier cas, les exercices qui suivent vous seront d’une très grande utilité.

Quelques postures du yoga thérapeutique des hormones

Les postures du yoga hormonal sont nombreuses et diversifiées. Elles sont pour la majorité inspirées du Hatha et du Kundalini. Elles permettent de travailler différentes parties du corps, notamment les glandes endocrines.

Vous pouvez par exemple essayer la posture de la chandelle ou de l’enfant (Balsana) qui stimulent l’hypophyse et le système nerveux. La seconde calme également les glandes surrénales. D’autres exercices comme le cobra (Bhujangasana) et la pince (Paschimottasana) exercent un effet stimulant sur les ovaires alors que le lapin (sasangasana) stimule la thyroïde et la parathyroïde.

Vous pouvez aussi essayer la posture de la tête sur les genoux (janurshirasana) qui aide au maintien de la glycémie et stimule la thyroïde, le pancréas, le thymus et les reins.

La visualisation créatrice

Il s’agit d’un des fondements du Kundalini Yoga. Ce dernier constitue une pratique qui se sert du rythme, du souffle, du son, des postures dynamiques, de la relaxation et de la méditation pour travailler différents plans de l’être humain. Grâce à la visualisation créatrice, vous parviendrez à contrôler votre énergie et vos émotions. Cet exercice a donc pour principal objectif d’apaiser le mental et de libérer l’être humain des fardeaux de son passé.

La fréquence des exercices

La régularité est l’un des principaux critères de la réussite d’une thérapie de yoga hormonal. Si vous souffrez d’une pathologie, trente minutes d’exercice 3 à 4 fois par semaine (ou tous les jours si vous en avez la capacité), suffiront amplement à vous soulager. Néanmoins, si vous le faites juste pour maintenir votre santé hormonale et affirmer votre féminité, une heure à une heure et demie de pratique par semaine est plus que suffisante à titre préventif. Vous pouvez bien aller au-delà si vous le souhaitez.

Existe-t-il des cas de contre-indication ?

Le yoga de la femme n’est pas simplement une forme de yoga, mais une pratique à but thérapeutique. À ce titre, il est important d’en connaitre les cas de contre-indication avant de se mettre à faire des enchaînements.

En effet, le yoga des hormones est déconseillé dans certaines conditions compte tenu de son efficacité. Il est par exemple contre-indiqué en cas de grossesse. Les personnes souffrant de problèmes cardiaques, de cancer du sein ou des ovaires ne doivent également pas pratiquer cette forme de yoga.

Cette dernière est aussi proscrite en cas d’endométriose avancée et d’hyperthyroïdie importante. Il convient donc de bien connaitre son état de santé avant de se mettre au yoga thérapeutique hormonal. S’il le faut, vous pouvez demander l’avis de votre médecin pour mieux vous rassurer.

Pourquoi pratiquer le yoga des hormones ?

Les hormones jouent un rôle très important dans l’organisme. Ces molécules messagères sécrétées par les glandes endocrines agissent de manière spécifique sur l’organisme dont ils commandent les fonctions vitales. Malheureusement, leur sécrétion connait des troubles dès l’âge de 35 ans chez l’homme comme chez la femme. Cela est d’autant plus grave que le stress peut réduire considérablement le taux d’hormones dans le corps.

Pour les femmes

Chez la femme, les hormones, l’œstrogène et la progestérone notamment ont des effets tout au long du mois. En effet, elles régulent l’activité menstruelle de la puberté à la ménopause. Ainsi, la chute du taux des sécrétions endocrines exerce une influence non négligeable sur l’intimité et sur la santé de la femme. Cette pathologie se manifeste de diverses manières :

  • des pertes de mémoire ;
  • la fatigue ;
  • des bouffées de chaleur ;
  • des migraines et des insomnies ;
  • la sécheresse uro-génitale ou des muqueuses, etc.

S’il existe des traitements contre ce mal, les méthodes naturelles ne sont généralement pas très efficaces alors que les traitements hormonaux peuvent avoir des effets secondaires parfois problématiques. De fait, beaucoup de femmes hésitent à recourir à ces pratiques modernes et préféreront toujours les solutions les moins risquées.

Aujourd’hui, le yoga des hormones constitue une solution naturelle salutaire pour les dames. Grâce à ses exercices et à une bonne pratique régulière, il permet la remontée du niveau d’énergie et soulage une grande partie des problèmes endocriniens. Vous pourrez donc profiter de votre vie en toute tranquillité à condition de bien le pratiquer.

Pour les hommes

Si les femmes semblent les plus touchées par les dérèglements hormonaux, les hommes n’en sont pas du tout épargnés. Puisque leur organisme a également besoin des sécrétions endocrines, notamment la testostérone, la baisse de leur taux dans le corps peut être à l’origine de plusieurs maux. Les hommes peuvent donc pratiquer le yoga des hormones qui a pour principale mission de stimuler les glandes endocrines. Cela aura pour résultat de renforcer et de rééquilibrer le système hormonal. En conséquence, vous serez soulagé de la perte de la libido, de la calvitie, du stress, du syndrome du canal carpien, etc.

Notre studio situé dans le 10 ème arrondissement vous propose des cours de Yoga hormonal personnalisés ou en groupe.